Une double exposition pour un Centenaire

affiche

Pour le centenaire de la Première guerre mondiale, le Musée de l’image vous propose une double exposition en dessins et en photos. Elle se termine le 11 novembre… tout un symbole. 

La vie encore…

la-vie-encore-logo-265x300Le Centenaire est célébré, dans six musées des Vosges, à travers des expositions et des conférences dont le programme se poursuit jusqu’à 2015. Ces expositions se focalisent sur cinq personnages qui souffrirent directement du conflit. Une manière de rappeler que, en dehors des soldats, tout le monde a été touché par la Grande guerre. « Le musicien, l’enfant, la femme, le peintre, le passant… Cinq personnages de l’arrière dont pourtant la vie, le quotidien – parfois aussi les œuvres – sont bousculés par les combats, si proches. Cinq figures emblématiques à rencontrer dans une suite d’expositions. Mais aussi cinq voyages pour découvrir les musées des Vosges et leurs trésors… »

Ainsi, le Musée de la lutherie et de l’archèterie françaises de Mirecourt mettra en scène le musicien. La femme sera au cœur d’une exposition au Musée Pierre-Noël de Saint-Dié-des-Vosges, le peintre au Musée Charles Friry et au Musée Charles de Bruyères de Remiremont, le passant au Musée départemental d’art ancien et contemporain d’Epinal. Et bien entendu…

… L’enfant au Musée de l’Image

Inaugurées au mois d’avril, les expositions 14-18 l’enfant découpait des images et Paola de Pietri photographies se font écho. D’un côté des dessins, de l’autre des photographies. D’un côté des représentations héroïques de la guerre, de l’autre les cicatrices qu’elle a laissées sur le sol. Car c’est bien celle que l’on surnomme la Grande guerre qui est le sujet de ces images.

L’Imagerie Pellerin et la guerre

pellerinEntre 1915 et 1918, l’imagerie Pellerin a fait à la fois œuvre de pédagogie et… de propagande. Il s’agissait d’expliquer aux jeunes générations ce qui se passait au front. Des illustrations à découper pour montrer la vie de ces héros qui se battaient pour notre pays. L’exposition les représente à travers des planches de dessins, mais également des maquettes.

Paola de Pietri et ses paysages de guerre

© Paola de Pietri.

© Paola de Pietri.

Une autre vision donc, beaucoup plus réelle. Quoi que… Elle illustre par ses photographies ce qu’il reste encore aujourd’hui de ces champs de bataille. Une série de photographies saisissantes qui témoignent, cent ans après, de la violence inouïe du conflit. Des tranchées et des cratères. Avec une drôle d’impression, celle laissée par la repousse d’herbe et d’arbustes. La végétation a repris possession de ces territoires de feu, sans pour autant parvenir à en effacer les cicatrices.

Six expositions dans les Vosges, dont une double au Musée de l’image qui vous offre deux visions de la guerre différentes. A la fois pédagogique et impressionnant.

Musée de l’Image
42 quai de Dogneville
88000 Épinal
03 29 81 48 30

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>